vendredi 31 août 2012

Dévisser c'est percer (le blogueur est un miroir)

La compréhension est un processus hélicoïdal
J'affirmais de façon péremptoire dans le précédent billet que le physicien pouvait être un dévisseur de concepts pour le philosophe. Je précise que ma vision de la philosophie est assez classique, c'est-à-dire proche de la philosophie naturelle que nous a léguée Galilée le premier physicien moderne. Les physiciens d'aujourd'hui n'en sont pas pour autant post-modernes. Ils se méfient au contraire des sirènes d'une certaine philosophie contemporaine que l'on a, certes un peu facilement, accusée de vouloir être quantique et grave. Loin de moi l'idée d'attiser l'incendie déclenché par l'affaire Sokal-Bricmont; en lisant des gens comme Paul Boghossian je me dis qu'il est maîtrisé et je suis d'avis que les physiciens potaches accusaient les post-modernes non de braconner sur leurs terres mais de déconner carrément!
Pour revenir au processus de compréhension du monde qui nous entoure et à la métaphore de l'hélice, il n'est pas difficile de saisir son sens à travers l'explicitation suivante. Toute personne qui se penche sur un problème difficile dans l'espoir de mettre à jour une vérité fondamentale se sent - face aux obstacles rencontrés dans la recherche de la solution - comme devant un mur qu'il faut percer. Or ce mur est rarement lisse, il présente des aspérités : ce sont des détails qui nous frappent, des paradoxes qui poussent comme des mauvaises herbes dans le champ de nos pensées remué par nos concepts familiers. Or c'est là que le bât blesse: pour progresser vers la solution il faut d'abord prendre du recul sur les outils de notre pensée et dévisser nos concepts. Ensuite seulement on peut recomposer de nouveaux outils pour extirper les pseudo-paradoxes qui gênent notre pensée et constater que le mur est ... percé!

Trouver de nouvelles vis dans de vieux concepts (un peu viciés)
Dans un billet futur je tâcherai d'illustrer tout ceci avec la difficulté de cerner la notion de masse dont on a beaucoup parlée récemment à cause de qui vous savez. On voit mille questions passionnantes germer dans les esprits des internautes et mille autre réponses parfois très précises mais souvent un peu vagues fleurir sur les forums. Or il faudrait peut-être dévisser/"déviçer" plus explicitement la notion de masse en dégageant par exemple plus nettement les notions suivantes :
  • masses inertielle et gravitationnelle ; 
  • masses intrinsèque et effective ;
  • masses nue et habillée ;
  • masses de Dirac et de Majorana ;
sans parler d'une autre notion importante celle de spin et de la différence entre hélicité et chiralité ... afin de percer un pan de ce grand mystère ! Je signale pour finir en rebondissant sur les deux derniers termes que le pas (hélicité) d'une vis se parcourt dans les deux sens et qu'il peut être qualifié de gauche ou droit (chiralité), propriétés subtiles et fondamentales de la nature ... Bref,  il est aussi potentiellement intéressant de tester les retournements de concepts en explorant toutes les dimensions du mot retournement! Le blogueur se rêve alors en miroir et vous propose de réfléchir dès maintenant à un audacieux changement de perspective sur la description standard des mouvements inertiels et non inertiels en physique. Pour cela découvrez le point de vue de Jean-Pierre Provost et ses collaborateurs dans leurs articles ici et .

Changer de regard (par des clins d’œil)
Avant de terminer le blogueur voudrait expliciter un peu ses sources d'inspiration hétéroclites pour ce billet un peu bizarre en signalant à qui il a maladroitement rendu hommage ici :
  • à Alexandre Grothendieck, immense mathématicien et le plus illustre utilisateur de l'argumentation par "dévissage", terme dont la signification dans ce billet a été détournée ;
  • à Daniel Pennac auteur de la formule la mort est un processus rectiligne qui a inspiré le premier chapeau ; 
  • à Etienne Klein aux anagrammes fameuses dont celle-ci qui fera date j'espère :
Boson scalaire de Higgs = l'horloge des anges ici bas.

Ainsi s'achève le premier billet d'une nouvelle rubrique de ce blog intitulée : "Dévissage(s)"

//ce billet a été remanié dans la forme mais non dans le fond le 03/01/14.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cher-ère lecteur-trice, le blogueur espère que ce billet vous a sinon interessé-e du moins interpellé-e donc, si le coeur vous en dit, osez partager avec les autres internautes comme moi vos commentaires éclairés !
Dear reader, the blogger hopes you have been interested by his post or have noticed something (ir)relevant, then if you are in the mood, do not hesitate to share with other internauts like me your enlightened opinion !